Hyperspasmie Et Convulsions

Navigation
Hyperspasmie Et Convulsions
Pièces du corps: Corps Entier
Sujets médicaux: Santé Des Enfants Système Nerveux
Aperçu

Qu'est-ce Que L'hyperspasmie Et La Convulsion?

L'hyperspasmie et les convulsions se réfèrent à l'apparition soudaine d'une contraction involontaire des muscles d'un membre et/ou de tout le corps provoquant des tremblements sévères à court terme du membre et/ou du corps entier, qui peuvent se manifester par un tic musculaire local, un membre unique ou un membre unilatéral, ainsi que comme le tic des membres et du corps entier. La plupart d'entre eux sont des maladies soudaines et soudainement interrompues, et la plupart d'entre eux durent peu de temps, et quelques-uns avec une longue durée peuvent même mettre la vie en danger.

Il n'y a pas de distinction conceptuelle claire entre convulsion et convulsion, et l'usage habituel dans différents termes médicaux est différent, par exemple, la convulsion induite par l'hyperpyrexie infantile est appelée convulsion fébrile.

cause

Quelle Est La Cause De L'hyperspasmie Et Des Convulsions?

La plupart des hyperspasmes et des convulsions sont des manifestations de l'épilepsie, avec le mécanisme d'une décharge anormale des neurones du cerveau. Cependant, les personnes normales peuvent parfois présenter une hyperspasmie ou des convulsions dues au rhume, à la fièvre, à des troubles électrolytiques, à une consommation excessive de drogues, à un sevrage alcoolique à long terme et à un sommeil insuffisant, c'est-à-dire une pression mentale et psychologique.

Les causes possibles de convulsions et de convulsions varient selon les patients à différents âges :

  • Période néonatale: Elle provient principalement d'une déformation congénitale du développement et d'une lésion cérébrale périnatale.
  • Petite enfance : Facteurs génétiques, carence en vitamines, convulsions fébriles.
  • Enfance et adolescence : facteurs métaboliques tels que le syndrome épileptique/épilepsie idiopathique dus à des facteurs génétiques, les lésions cérébrales pour diverses raisons et la maladie systémique du peroxyde.
  • À l'âge adulte : Les principales causes peuvent être divisées en secondaires à une maladie cérébrale et secondaires à une maladie systémique.

Troubles cérébraux :

  • Infection : telle qu'encéphalite, méningite, abcès cérébral, tuberculome cérébral, poliomyélite, etc.
  • Traumatisme : comme une blessure à la naissance, un traumatisme cranio-cérébral, etc.
  • Tumeurs : y compris les tumeurs primitives, les métastases cérébrales.
  • Maladies vasculaires : telles que malformations vasculaires, hémorragie cérébrale, hémorragie sous-arachnoïdienne, encéphalopathie hypertensive, embolie cérébrale, thrombose cérébrale et hypoxie cérébrale.
  • Maladies parasitaires : telles que le paludisme cérébral, la schistosomiase cérébrale, l'échinococcose cérébrale et la cysticercose cérébrale.
  • Autres : Trouble congénital du développement cérébral, dégénérescence cérébrale de cause indéterminée, telle que sclérose nodulaire, sclérose disséminée et ictère nucléaire.

Maladies systémiques :

  • Troubles métaboliques : tels que l'hypoglycémie, les faibles taux de calcium et de magnésium, la maladie aiguë intermittente de l'hématoporphyrine et la carence en vitamine B de l'éclampsie. L'hypocalcémie peut se manifester par une tétanie typique.
  • Infection : comme la gastro-entérite aiguë, la dysenterie bacillaire toxique, la septicémie streptococcique, l'otite moyenne, la coqueluche, la rage, le tétanos, etc. Les convulsions fébriles chez les enfants sont principalement causées par une infection aiguë.
  • Empoisonnement:
  1. Endogène : comme l'urémie, l'encéphalopathie hépatique, etc.
  2. Exogènes : tels que l'alcool, le benzène, le plomb, l'arsenic, le mercure, le quindox, l'atropine, le camphre, le ginkgo, les intoxications aux organophosphorés.
  • Maladies cardiovasculaires : encéphalopathie hypertensive ou syndrome d'AdamsStokes, etc.
  • Rhumatisme : comme le lupus érythémateux disséminé, l'inflammation cérébrovasculaire, etc.
  • D'autres : comme le sevrage brutal des hypnotiques et des antiépileptiques, peuvent également être observés lors d'un coup de chaleur, d'une noyade, d'une suffocation, d'un choc électrique, etc.
Symptôme

Quels Sont Les Symptômes De L'hyperspasmie Et Des Convulsions ?

Y a-t-il des signes d'hyperspasmie et de convulsions avant de se produire?

La plupart des hyperspasmes et des convulsions ne présentent aucun signe avant-coureur. Chez certains patients, des signes avant-coureurs vagues ou indescriptibles peuvent apparaître immédiatement avant l'attaque, tels qu'une inflation thoraco-abdominale, une légère contraction locale, une peur ou une sensation de rêve sans nom, et la durée est très courte.

Avant l'apparition d'une hyperspasmie systémique et de convulsions, il peut y avoir une période tonique au cours de laquelle le muscle squelettique de tout le corps subit une contraction tonique, y compris les muscles de la gorge, de sorte que le patient hurle et tombe souvent, provoquant une raideur musculaire de tout le corps , suivi de la contraction musculaire de tout le corps. Certains patients peuvent également provoquer des vomissements en raison de la tension des muscles abdominaux.

Quelles séquelles l'hyperspasmie et les convulsions peuvent-elles avoir ?

La plupart des patients souffrent d'hyperspasmie et de convulsions, souvent accompagnées de maux de tête, de douleurs systémiques et de fatigue, etc. Ils n'ont aucun souvenir du processus d'attaque. Certains patients peuvent également présenter une hémiplégie transitoire et une léthargie à long terme dues à différentes causes.

Lors de l'apparition des symptômes, les patients peuvent souffrir de traumatismes, voire d'hémorragies intracrâniennes et de fractures dues à une chute brutale. Dans les cas graves, une contraction musculaire sévère au début peut également entraîner une luxation articulaire, une fracture de la colonne vertébrale ou du fémur, etc.

Une morsure de la langue peut survenir pendant l'attaque et une pneumonie par aspiration peut survenir à la suite d'une aspiration de vomi par erreur.

L'hyperspasmie et les convulsions affectent-elles l'intelligence et la taille ?

L'hyperspasmie et les convulsions répétées à long terme peuvent affecter l'intelligence, et les crises répétées chez les enfants peuvent affecter la croissance et le développement.

Détecter

Comment Diagnostiquer L'hyperspasmie Et Les Convulsions ?

Quand les patients souffrant d'hyperspasmie et de convulsions doivent-ils aller à l'hôpital ?

L'hyperspasmie et les convulsions doivent être traitées immédiatement avec les symptômes et conditions suivants :

  1. Première attaque inexpliquée.
  2. Chez les patients ayant des antécédents d'épilepsie, la crise a duré plus de 3 à 5 minutes, ou l'état de conscience est resté intact après la crise.
  3. Convulsions avec autres complications graves.

Remarque : Même chez les patients qui ont eu des crises répétées dans le passé et qui sont clairement diagnostiqués épileptiques, un traitement médical doit être recherché rapidement si la fréquence des crises augmente et que le schéma des crises s'aggrave.

L'hyperspasmie et les convulsions nécessitent-elles une TDM et une IRM ?

Pour les patients présentant le premier épisode, de cause inconnue ou d'aggravation évidente de l'épisode précédent, l'examen crânien CT/IRM doit être perfectionné pour évaluer l'état intracrânien.

L'hyperspasmie et les convulsions nécessitent-elles une ponction lombaire ?

Pour les patients qui suspectent une hyperspasmie et des convulsions causées par des maladies organiques telles qu'une infection intracrânienne, une hémorragie sous-arachnoïdienne, une encéphalite, une pression intracrânienne anormale, la ponction lombaire doit être perfectionnée pour aider au diagnostic.

Quoi d'autre pour vérifier l'hyperspasmie et les convulsions?

Pour les patients souffrant d'hyperspasmie et de convulsions de cause inconnue, il est nécessaire d'abord d'améliorer la surveillance des signes vitaux, les tests sanguins de routine, la fonction hépatique et rénale, la fonction cardiaque, la glycémie, les indicateurs d'infection et d'autres indicateurs pour évaluer l'hyperspasmie et les convulsions causées par les maladies systémiques telles que les signes vitaux instables, les anomalies métaboliques et les maladies infectieuses.

Deuxièmement, nous devons améliorer l'imagerie cérébrale (TDM/IRM/IRM fonctionnelle, etc.) pour évaluer la présence de maladies organiques intracrâniennes. Pour les patients suspectés d'épilepsie, nous devrions également améliorer la surveillance de l'électroencéphalogramme/électroencéphalogramme à long terme pour évaluer la présence d'activités anormales de l'électroencéphalogramme.

Quelques personnes qui soupçonnent que des facteurs héréditaires provoquent une hyperspasmie et des convulsions peuvent également avoir besoin de tests génétiques.

Prévention

Comment Prévenir L'hyperspasmie Et Les Convulsions ?

L'hyperspasmie ou les convulsions peuvent-elles être évitées en ajoutant du calcium ?

Bien que la carence en calcium entraîne des convulsions, elle est plus fréquente chez les nouveau-nés et les petits nourrissons et est associée à une carence en vitamine D, qui nécessite une supplémentation pour favoriser l'absorption du calcium. En clinique, la plupart des hyperspasmes ou convulsions ne sont pas liées à une carence en calcium, en particulier chez les patients adultes. Par conséquent, une supplémentation en calcium ne peut pas empêcher l'hyperspasmie ou les convulsions.

L'hyperspasmie ou les convulsions peuvent-elles être prévenues par des médicaments ?

Pour l'hyperspasmie ou les convulsions causées par l'épilepsie, l'administration standardisée de médicaments antiépileptiques est utile pour prévenir l'hyperspasmie ou les convulsions. Il est interdit d'arrêter de prendre, de prendre moins ou de manquer de prise sans autorisation, et une visite de suivi régulière est nécessaire pour ajuster le schéma.

Traitement

Comment Soulager Ou Traiter L'hyperspasmie Et Les Convulsions ?

Comment faire face en cas d'hyperspasmie ou de convulsion?

En cas d'hyperspasmie ou de convulsions, la chose la plus importante que nous devons faire est de protéger nos patients contre les morsures de la langue, l'aspiration de vomi et les blessures dues aux contractions musculaires des membres.

  1. Retirez d'abord tous les obstacles à proximité, en particulier ceux contenant des objets pointus.
  2. Deuxièmement, le patient doit s'allonger sur le dos avec la tête inclinée d'un côté et l'angle de la bouche légèrement plus bas. S'il y a du vomi, il peut s'écouler naturellement pour réduire le risque d'aspiration.
  3. Troisièmement, si la situation le permet, l'utilisation d'un chiffon doux ou d'une serviette bouche bouche, réduit le risque de morsure de la langue, évitez par tous les moyens à la main à la place.

Chez les patients épileptiques, les convulsions durent généralement peu de temps, environ 1 à 2 minutes. Nous devons faire attention à protéger les patients d'autres blessures et attendre que l'attaque passe. Si la convulsion dure longtemps, en particulier plus de 5 minutes, le patient doit être immédiatement envoyé à l'hôpital pour traitement.

Que faire quand on mousse à la bouche ?

Les patients doivent s'allonger ou se coucher sur le côté, la tête inclinée d'un côté, les coins de la bouche légèrement plus bas, s'il y a du vomi pour le faire s'écouler naturellement, réduire le risque d'aspiration.

Comment soulager les courbatures après une hyperspasmie ou une convulsion ?

Parce que l'hyperspasmie ou les convulsions provoquent une contraction sévère et répétée des muscles squelettiques, qui est similaire à celle après un sport intense, il y aura des douleurs musculaires après l'attaque, et elles peuvent être progressivement soulagées par le repos, plus d'eau et un pétrissage approprié.

De plus, après des convulsions ou des convulsions, si vous vous sentez faible, si la léthargie et la fatigue sont normales, reposez-vous simplement et buvez plus d'eau.

Articles liés